Les VTTistes Déraillés

Equipe de passionnés de VTT mais complétement DERAILLES

24 juin 2017

24 juin - SaintéLyon

2017-06-24

2017-06-24

 



Posté par Un DERAILLE à 15:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Oiouuu le pied

    Voila un très bon raid en nocturne bouclé sans casse, ni chute. La STL, la SaintéLyon. Départ de Sorbiers à 22h, proche de St Etienne, pour rejoindre Lyon 70 km plus loin et 1825 m D+.
    Magnifique parcours, sans single ni de pif paf, mais une succession de chemins agricoles (avec d'énormes pierres) et des chemins forestiers (avec d'énormes racines). Pour vous donner une idée, au 1er ravito au km 23 nous avions déjà 760 m D+ et 1000 au km 30.
    1800 VTTistes qui prennent le départ permet d'avoir toujours du monde devant, derrière toi, Le parcours est très physique, les montés sur 4-5 km s'enchainent avec des descentes de ouf, de nombreux pierrier où la maîtrise de ta monture est indispensable. Mais j'ai pris un pied d'enfer. la difficulté s'est accentué dés le départ car un orage d'été nous ai tombé sur la gueule pendant 15 minutes transformant le terrain sec et la poussière en un sol glissant et boueux. Au 1er ravito, vers minuit, j'étais trempé, le velo degueulasse, plus d'un ont abandonné, mais une bonne dose de fromage et me voila reparti. Il fallait se restaurer car le 2eme ravito était au km 50 (c'est débile pour un raid aussi difficile d'avoir que 2 ravitos). La gestion des batteries s'est bien passée (j'en avait 7 donc je ne paniquait pas, mais mon CamelBack était lourd à porter). Et c'est reparti pour des montées de plusieurs km avec de belles descentes techniques, mais impossible de te reposer à se moment la (lorsque l'on arrivait sur le bitume, c'était une joie).Vers 3 heures du mat, j'arrive au 2eme ravito (cela faisait bien 6-7 km que je n'en pouvais plus, j'avais faim, je ne voulais plus d'eau, mal au cul et au avant bras à force de freiner. Enfin, voila le ravito...et la c'est le drame, plus rien à manger, plus de saler, plus rien, rien, rien, rien...que du Coca et des barres de céréales...ca gueule, les gens épuisés ne savent pas s'ils vont continuer, pourtant le plus dur était fait, il restait 21 km et quasiment que de la descente. Mais restons vigilant, car la fatigue est la, j'ai envie de dormir donc je ne m'attarde pas, je trace.
    2 grosse patates à gravir....à pied car plus de jambes. Mais je laisse mon VTT me guider dans les très nombreuses descentes...et la on passe la panneau LYON, yes on est bientôt arrivé. à 5 h du mat, je franchi la ligne d'arrivée, très heureux d'avoir effectué ce raid en nocturne et seul...Mais à l'arrivée, rien pas à manger ni à boire....mais une bonne douche. je range le velo puis j'envisage de prendre la route. Après 3 arrêts pour dormir une petite 1/2 heure sur l'autoroute, je suis fatigué (ça faisait longtemps que je n'avais pas fait une nuit blanche).
    Super raid en nocturne....mais à revoir le nombre de ravito (2 c'est pas assez), pas de salé et en panne de bouffe au km 50, c'est pitoyable.
    Je vous conseil de la faire, une nocturne aussi longue et aussi dure, c'est la 1ere fois que j'en fait une. c'est vrai c'est loin mais c'est beau.

    Posté par Maxi Alain, 25 juin 2017 à 18:25
  • Bravo mon Alain
    À te lire je suis partant avec toi pour une prochaine édition je l' avais lu en CAP mais je ne la savais pas VTT
    Encore bravo et respect
    Grand déraillé

    Posté par Chris, 30 juin 2017 à 22:56

Poster un commentaire